Face à une forte demande de prêt immobilier, les banques deviennent plus sélectives, favorisant les dossiers solides. On recense 33 milliards d’euros de crédit à l’habitat en décembre.

Les salariés en CDI ayant un bon revenu auront plus de chance d’être favorisés comparé aux ménages à modestes revenus.

L’apport initial redevient un élément indispensable afin de se faire accepter son dossier.